Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

NMC - Page 5

  • Appel à textes - Call for Papers

    Logo-NMC.jpg

    Nouvelle Mythologie Comparée (New Comparative Mythology), revue de mythologie au comité de lecture international, lance, pour son huitième numéro, un appel à texte sur le thème « Mythologie celtique et mythologie comparée ».

    Les articles proposés devront présenter une approche comparative de la mythologie celtique. Ses sources pourront être directes (bretonnes, gauloises, galloises, irlandaises, etc.), mais aussi indirectes à travers de possibles héritages au sein des traditions des contrées européennes ayant connu une présence celtique. Les mythes et légendes comparées devront l’être à d’autres traditions culturelles quelles qu’elles soient pourvu que la mise en parallèle soit plausible.

    Toutes les approches comparatives ou l’utilisation de sciences connexes du comparatisme mythologique (linguistique, archéologie, ethnologie, etc.) sont permises pour peu qu’elles soient basées sur une méthodologie scientifique solide, en particulier au niveau philologique et historique. Notre vision de la mythologie comparée est pluridisciplinaire et est inspirée des démarches de Georges Dumézil, Claude Lévi-Strauss, Calvert Watkins, de Viatcheslav Ivanov ou bien encore de Julien-Algirdas Greimas.

     

    Des articles ne touchant pas au sujet de ce thema pourront aussi être acceptés et seront publiés en fin d’année, voire, l’année suivante, dans la section varia. Toutes les thématiques, époques et cultures sont acceptées pour les varia, pour peu que les traditions comparées ne concernent pas seulement un groupe culturel unique – uniquement des mythes grecs, par exemple.

    Après acceptation par notre comité de lecture et d’éventuelles modifications demandées, les articles retenus seront publiés sur le site de notre revue, avant d’être compilés en un volume pour une impression à la demande.

    Les contributions ne pourront dépasser les 150 000 signes, espaces compris, mais sans les notes de bas de pages ou la bibliographie. Les textes doivent être rédigés en français ou en anglais et accompagnés d'un résumé et de mots-clés dans ces deux langues. Les formats acceptés sont .doc .odt et .pdf. La mise en page doit être la plus simple possible. Concernant les normes d’appel de références et de bibliographie, veuillez vous référer à l’un des articles de notre dernier numéro :

     

    http://nouvellemythologiecomparee.hautetfort.com/numero-6-no-6-2021/

     

    La date limite de leur envoi sera le 1er juillet 2024. La publication des articles pour ce numéro commencera en janvier 2024. Le temps entre les demandes de corrections et le retour du manuscrit ne devra pas dépasser trois mois.

     

    Les textes doivent être envoyés à l’adresse suivante :

     

    mythologie.comparee@gmail.com

     

    L'équipe éditoriale de Nouvelle Mythologie Comparée (New Comparative Mythology).

     

     

    Nouvelle Mythologie Comparée (New Comparative Mythology), a mythology journal with an international editorial board, is launching its eighth issue with a call for papers on the theme of "Celtic mythology and comparative mythology".

     

    Papers should present a comparative approach to Celtic mythology. Its sources may be direct (Breton, Gallic, Welsh, Irish, etc.), but also indirect through possible heritages within the traditions of European countries with a Celtic presence. Myths and legends should be compared with other cultural traditions, as long as the comparison is plausible.

     

    All comparative approaches or the use of disciplines related to mythological comparatism (linguistics, archaeology, ethnology, etc.) are welcome as long as they are based on a solid empirical methodology, particularly at the philological and historical levels. Our vision of comparative mythology is multidisciplinary and is inspired by the approaches of Georges Dumézil, Claude Lévi-Strauss, Calvert Watkins, Vyacheslav Ivanov, and Julien-Algirdas Greimas.

     

    Articles not related to this theme may also be accepted, and will be published at the end of the year, or even the following year, in the varia section. All themes, periods and cultures are accepted for the varia, provided that the traditions being compared do not concern a single cultural group - Greek myths alone, for example.

     

    After acceptance by our editorial board and possible modifications requested, the selected articles will be published on the website of our journal, before being compiled into a volume for print-on-demand.

     

    Contributions may not exceed 150,000 characters, including spaces, but excluding footnotes and bibliography. The texts must be written in French or English and accompanied by an abstract and keywords in these two languages. Accepted formats are .doc .odt and .pdf. The layout should be as simple as possible. Concerning the norms of references and bibliography, please refer to one of the articles in our last issue:

     

    http://nouvellemythologiecomparee.hautetfort.com/numero-6-no-6-2021/

     

    The deadline for submission will be July 1, 2024. Publication of articles for this issue will begin in January 2024. The time between requests for corrections and return of the manuscript should not exceed three months.

     

    Submissions should be sent to the following address:

     

    mythologie.comparee@gmail.com

     

    The editorial team of Nouvelle Mythologie Comparée (New Comparative Mythology).

  • Patrice Lajoye – Georges Dumézil et la mythologie celtique

    Georges Dumézil et la mythologie celtique
    Une brève historiographie critique

     

    Patrice Lajoye

     

    Abstract : Georges Dumézil rarely touched on Celtic mythology during his long career: it was always merely an accessory that enabled him to consolidate his theories, which he developed on the basis of better-known mythologies. Nevertheless, he published regularly in Celtic scholars’ journals, and his impact was notable.

    Keywords : Georges Dumézil, Celtic mythology, Indo-European mythology.

    Résumé : Georges Dumézil n’a que peu abordé la mythologie celtique durant sa longue carrière : elle n’a toujours été qu’un accessoire lui permettant de consolider ses théories élaborées sur la base de mythologies mieux connues. Il a pourtant régulièrement publié dans les revues des celtisants et son impact a été notable.

    Mots-clés : Georges Dumézil, mythologie celtique, mythologie indo-européenne.

     

    Télécharger le fichier en pdf / download in pdf: Lajoye1.pdf

  • (Review) Ollodagos XXXV

    Ollodagos.jpgOllodagos, vol. XXXV, 2019-2020, 328 p.

     

    Le volume XXXV d’Ollodagos s’est longtemps fait attendre, mais cela en valait la peine. Même si son sommaire ne comprend que six études, il s’agit, comme on va le voir, de travaux d’ampleur et de qualité. Deux des études en question ne sont pas thématiques, tandis que les quatre autres sont issues du colloque «Morts héroïques dans le mythe et l’épopée», qui s’est tenu le 18 novembre 2017 à l’Institut des Hautes Études de Belgique.

    Ouvrant le volume, Daniel Gricourt et Dominique Hollard, avec «La mosaïque gallo-romaine au labyrinthe de Verdes dévoilée», proposent une interprétation savante d’une mosaïque découverte dans le Loir-et-Cher au XIXe et maintenant hélas largement détruite, mais dont on possède heureusement un relevé précis. Cette mosaïque composait le sol d’une pièce d’un établissement thermal. Les deux auteurs, à la suite d’un travail de Bernard Robreau, lui donnent une interprétation calendaire, sur la base du calendrier celtique, tout à fait convaincante. On notera juste qu’il serait maintenant utile, si cela est encore possible, de réaliser un travail archéoastrométrique basé sur l’orientation de cette mosaïque: peut-être cela permettrait-il d’étayer encore plus l’hypothèse de Daniel Gricourt et de Dominique Hollard.

    Jacques E. Merceron, avec «Quelques chevauchées aériennes en compagnie des druides, des corvidés et des curés tempestaires», dans un fort copieux article, met en parallèle des textes irlandais impliquant des corvidés ou des divinités associées aux corvidés (telle Bodb) et des légendes françaises concernant les tempestaires: des personnages, parfois des curés, parfois des sorciers, capables de susciter ou de guider orages et tempêtes. Cette mise en parallèle est tout à fait intéressante. Je regrette simplement l’usage, pour la partie française, de compilations parfois médiocres, telle celle d’Édouard Colin pour la Normandie. Mais cela ne change rien à la qualité du propos.

    Avec «Des morts héroïques au féminin? Le cas de la tradition irlandaise médiévale», Gaël Hily s’interroge sur la possible association à des femmes d’un thème que l’on considère ordinairement comme proprement masculin, la «mort héroïque». Si l’on peut parfois discuter le caractère réellement héroïque des morts mentionnées ici, on notera que dans l’essentiel des cas, et ce n’est guère une surprise, les «héroïnes» sont en fait des déesses ou leurs hypostases.

    Retard de publication oblige, «La mort du dieu Lugus: du mythe à l’épopée et au roman» de Valéry Raydon est entre-temps devenu un chapitre de son ouvrage Le Cortège du Graal, dont notre collègue Guillaume Oudaer a dit ici avec raison tout le bien qu’il pensait.

    Éric Pirart, dans «L’Origine du taureau de Crète», montre des parallèles iraniens remarquables au mythe de Minos et du taureau de Crète, au point de songer à une possible origine iranienne de ce dernier. Ce texte, pourtant court, offre des perspectives de recherches futures intéressantes.

    Enfin Guillaume Oudaer conclut le volume avec ce qui pourrait être l’antithèse d’un héros. Il montre en effet, dans «Lóegaire Búadach, sa mort anti-héroïque et ses perspectives», qu’un personnage de la mythologie irlandaise a pu subir l’exact contraire de ce qu’on attendrait qu’un héros souffre dans l’épopée. On pourrait parler, à l’opposé de la «mort tragique» (oidheadh, genre bien connu de la littérature irlandaise ancienne), d’une « mort stupide, ou lamentable ». Un cas assurément surprenant.

    Au final, ce numéro d’Ollodagos s’avère bel et bien recommandable en tous points.

     

    Patrice Lajoye