Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Marc Thuillard, Jean-Loïc Le Quellec, Julien d'Huy - Computational Approaches to Myths Analysis: Application to the Cosmic Hunt

Computational Approaches to Myths Analysis: 

Application to the Cosmic Hunt

Marc Thuillard

La Colline, CH-2072, St-Blaise, Suisse

Jean-Loïc Le Quellec

Dir. Res. IMAf (UMR 8171, CNRS, F - Paris) / Honorary Fellow, School of Geography, Archaeology and Environmental Studies University of the Witwatersrand (Johannesburg 2050, South Africa)

Julien d'Huy

PhD Candidate, IMAf, UMR 8171

 

 

Abstract : Different computational approaches are applied, after binary coding, to 175 versions of the Cosmic Hunt, one of the rare myths found almost worldwide. The relevance of phylogenetic networks to the analysis of myths is explained and illustrated with the Cosmic Hunt. We show how characters evolve at different rates, the fast evolving ones forming a module of characters that can be replaced almost indifferently, while slow evolving characters fit to a phylogenetic tree or network.  One observes a very good correlation between the regions in which the myths were recorded and the phylogenetic representation of the data. This correlation is explained using different models of evolution taking into account different migration schemes and cultural interactions.

Keywords : myths, phylogenetic networks, evolution.

Résumé : Différentes approches de calcul sont appliquées, après codage binaire, à 175 versions de la Chasse Cosmique, l’un des rares mythes retrouvés presque partout dans le monde. La pertinence des réseaux phylogénétiques pour l’analyse des mythes est expliquée et illustrée par la Chasse cosmique. Nous montrons comment les personnages évoluent à des rythmes différents, ceux qui évoluent rapidement forment un groupe de caractères qui peuvent être remplacés presque indifféremment, tandis que les caractères évoluant lentement s’adaptent à un arbre ou à un réseau phylogénétique. On observe une très bonne corrélation entre les régions dans lesquelles les mythes ont été enregistrés et la représentation phylogénétique des données. Cette corrélation est expliquée en utilisant différents modèles d’évolution prenant en compte différents schémas de migration et interactions culturelles.

Mots-clés : mythes, réseaux phylogénétiques, évolution.

Télécharger le fichier en pdf / download in pdf: 4-Thuillard.pdf

Écrire un commentaire

Optionnel